· 

Solidarité du cœur !


Moi, homme parmi les hommes, lulu parmi les lulus, je joints mes deux mains sur le cœur ce matin pour vous faire part de mes doutes et de mes difficultés à faire ce qui est à faire pour la réalisation de mon plan divin sur Terre. Je ne suis pas « âme conquête » et pourtant je suis à la barre de ma vie depuis toujours. Je ne manque pas de dire ce qui est à dire et de faire ce qui est à faire cependant aujourd’hui un doute en moi se lève. Suis-je digne de cet héritage sacré, de cette terre promise qui est la mienne ? Suis-je digne d’entrer dans la lumière et de bénéficier des bienfaits de la nouvelle Terre ? Milles et un doutes se posent en moi et chaque jour, je réaffirme ma volonté éveillée de transcender ces peurs. Le courage ne vient pas seulement du fait de combattre ses démons intérieurs mais de croire suffisamment en soi afin de se relever de ses blessures du passé et d’avancer vers l’objectif premier de notre être, celui de s’incarner sur Terre en tant que divin sacré. Je ne suis pas homme de foi car en mon sein se trouvent encore les stigmates de la peur, du doute et du danger. J’ai peur de ne pas y arriver, de ne pas réussir à vivre ma vie librement sur Terre. J’ai peur de pas pouvoir me retourner ou revenir en arrière si j’échoue dans l’entreprise céleste qui est la mienne. J’ai peur de devoir combattre encore et encore et de plus en plus fort à chacune des nouvelles étapes de ma vie. J’ai peur de me rétamer, de me sinistrer, de ne pas y arriver si j’accepte en moi les fondements sacrés qui sont les miens. Comment vivre dans une société au sein de laquelle les valeurs fondamentales sont différentes des miennes ? Comment puis-je faire pour m’intégrer dans un monde au sein duquel les lois de la tête prévalent encore sur celles du cœur. Je me demande en mon fort intérieur comment établir une forteresse de lumière sur la Terre au sein de laquelle je ne serai pas déstabilisé, au sein de laquelle je pourrai vivre librement mon incarnation céleste. Je prends le temps ce matin de réfléchir à ma condition humaine. Je ne veux pas suivre les lois de quelques-uns et les directives du plus grand nombre. Je veux m’adapter au plan divin qui est le mien mais comment vivre de mes aspirations sans concessions car le seul souhait de mon cœur serait de transmettre la sagesse sacrée de l’Ancien temps que je porte en moi. Je me trompe peut-être car les souhaits de mon cœur sont certainement bien plus nombreux et bien plus vastes que ceux que je perçois aujourd’hui. Je suis une âme humaine incarnée dans un corps de chairs qui à lui seul contient toutes les cellules de l’humanité en son sein. Nous ne faisons qu’un avec la matière car incarnés sur Terre, nous portons les deux pôles de l’humanité en notre sein l’un céleste et l’autre terrestre. Voici la bonne formule, le bon compromis. Nous ne nous échappons pas de notre nature divine car au regard du père, nous faisons seulement de notre mieux pour supplanter nos ombres et avancer vers la réalisation de notre plan divin sur Terre. Je ne suis pas ici pour vous dire que tout va marcher comme sur des roulettes. Je suis ici pour vous dire de ne pas plier, de ne pas lâcher face à tant d’adversité. Soutenez-vous les uns les autres. Ceci est un appel à la solidarité du cœur pour la paix de l’âme. Vous avez besoin d’évasion, de voyager au travers des couleurs et des richesses de notre monde et de notre humanité, au travers des couleurs des uns et des autres sur Terre. Vous avez besoin de vous relier afin de vous soutenir dans cette longue étape d’ascension solaire qui est la vôtre. Vous avez besoin de représenter le divin sacré, la lumière du cœur de votre être véritable sur Terre et pour cela, vous êtes invités à coordonner vos forces de lumière. Je suis là pour vous dire à quel point vous êtes joyeux, à quel point vous êtes lumineux et à quel point vous êtes attendus au cœur de votre être divin sur Terre. Sachez activer l’infinie puissance du Ciel en vous au travers du travail de l’ouverture du cœur, de la prise de conscience et de l’éveil à soi. Connaissez-vous, aimez-vous, faites respecter vos règles et vos lois, vos valeurs profondes afin que le doute ne puisse plus empiéter sur votre vie et vous monter les uns contre les autres au lieu de vous unir. Faites-vous confiance et sachez que le feu solaire de l‘amour divin s’active au contact de celui qui sait que dans la paix du cœur se trouve la joie de l’âme, qui sait dans son fort intérieur que l’illusion de la peur ne peut gagner sur le chemin de l’âme. Ne rebroussez pas votre chemin et continuez d’avancer le cœur léger rempli d’étoiles et d’espoir car vous êtes guidés aujourd’hui vers la réalisation des divines aspirations profondes de votre âme. Bien à vous, les anges du Ciel et de la Terre ont parlé.

 

Transmis par Terre sacrée d'éveil